Publié : 18 décembre 2017

La dyscalculie

Les troubles spécifiques et durables des activités numériques : les dyscalculies


Nature et altérations de fonction

Il s’agit d’une altération spécifique et significative de la cognition mathématique, c’est à dire de la capacité à comprendre et utiliser les nombres. Ces troubles retentissent sur l’insertion scolaire et sociale.

  • Les troubles spécifiques du calcul affectent les aspects procéduraux et conceptuels du calcul et du comptage ainsi que la mémorisation des faits numériques ;
  • Ces troubles s’associent souvent à d’autres troubles spécifiques (troubles de l’attention et exécutifs, trouble du langage, troubles visuospatiaux).

Principales limitations d’activité et restrictions de participation

Ces troubles ont des répercussions sur les apprentissages dans les différents domaines d’activités mathématiques dont :
- l’acquisition de la comptine numérique ;
- le dénombrement ;
- le subitizing (reconnaissance immédiate de petites quantités) ;
- la connaissance des systèmes numériques oral et/ou écrit ;
- le transcodage : passage d’un code numérique à un autre ;
- l’organisation de la numération en base 10 ;
- le calcul mental oral ;
- le calcul écrit posé ;
- la résolution de problème ;
- l’apprentissage des faits numériques : par exemple, les tables de multiplication.
Ces troubles retentissent donc de façon significative sur l’insertion scolaire et sociale :
- dans la vie quotidienne, ces troubles peuvent se répercuter sur l’utilisation des sommes d’argent et tous les autres actes de nécessité courante faisant appel à la manipulation de nombres et de chiffres (durée, distance, quantité) ;
- ces incapacités se répercutent sur les apprentissages scolaires, particulièrement en mathématiques et dans les matières nécessitant l’utilisation de données numériques.

Guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes présentant des troubles spécifiques du langage, des praxies, de l’attention et des apprentissages – Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie – décembre 2014